#1 La suite de l’histoire

Un défi sportif et solidaire autour de la Bretagne

En mai 2018, une blessure me poussait à l’abandon, après 15 marathons en 8 jours, dans le défi de parcourir en courant les 1700 km du chemin littoral breton. Deux jours auparavant, entre la pointe du Raz et Douarnenez, la pluie fouettait mon visage, mes dents se seraient de douleur mais j’étais heureux. Heureux d’avoir couru avec Stéphane, Mickaël, Claire, Alex, Yves-Marie et bien d’autres, heureux d’avoir rencontré Claude, l’un de mes super hébergeurs, heureux enfin d’avoir collecté au profit de Mécénat Chirurgie Cardiaque plus de 5000€. Le lendemain, je suis allé chercher mon vélo, chez moi, à Nantes. Sur 2 roues, contracture et tendinite ne me gênaient plus et je rejoignais Cancale par la route avant de parcourir à pied le dernier marathon vers le mont Saint-Michel.

Un an plus tard, je repartirai d’ici quelques jours pour terminer ce que j’ai manqué d’achever. Je retrouverai la Bretagne, sa côte nord, la mer, le vent et les embruns. Pas d’étape, ni de planning, j’ajouterai au défi sportif la contrainte technique et logistique de l’autonomie. Une balise permettra toujours de suivre ma progression, de venir à ma rencontre ou de m’offrir l’hospitalité si le cœur vous en dit.

La suite de l’histoire à suivre sur…

Site internet | Facebook | Twitter

Découvrez l’association et les raisons ce cette collecte.

Avec un don, vous bénéficiez d’une réduction d’impôts de 75 %, dans la limite de 530 €, et 66% au delà. Par exemple, un don de 50€ ne vous coûte que 13€ après réduction fiscale.

Page de collecte : frama.link/5o9pb288 

Julien



Portrait

Julien LE RUDULIER

Pour réaliser nos rêves, nos seules barrières sont celles que l’on a nous même érigé.

Je suis entrepreneur dans l’informatique, voyageur, engagé, aventurier (pour certains), rêveur (pour d’autres), passionné de sport et d’épreuves d’endurance.

J’ai découvert le sentier des douaniers dans mon enfance lorsque nous nous promenions sur la côte de granit rose l’été. Chaque balade était l’occasion d’aller toujours un peu plus loin voir ce qui se trouve derrière la pointe suivante…

Je me définis comme un amoureux de la nature. Le sport est un moyen de la découvrir en toute liberté. J’apprécie le silence et la solitude, même si j’aime aussi partager, écouter, lire et écrire. Je vis en poursuivant mes rêves et en me battant pour eux.

CV “sportif”

Trail-running / Randonnée

  • 2018 : Trace des douaniers (600 km en 8 jours)
  • 2017 : Ultramarin (136km, 24h), Banyuls-Sur-Mer à Mérens-les-Vals en semi-autonomie (230 km, 3 jours), 101 km (11h) au profit du téléthon.
  • Par le passé : GR10, GR5, GR20, TMB. Finisher Ultramarin 87km, Menestrail 53km, trail des 3 vallées 45km et bien d’autres…

Vélo

  • 2018 : Nantes -> Sofia | Bulgarie (19 jours) & Canal de Nantes à Brest (17h)
  • 2017 : Nantes -> Cap-Nord | Norvège (25 jours)
    Par le passé : Tour de France (2000 km par la Loire, Rhône, canal du midi, Garonne), Nantes – Budapest par l’Euro-vélo 6, Nantes-Amsterdam, la vélodysée, le canal du midi…

Mécénat Chirurgie Cardiaque

Je m’engage aux côtés de Mécénat Chirurgie Cardiaque.

Mécénat Chirurgie Cardiaque permet à des enfants atteints de malformations cardiaques et venant de pays défavorisés de se faire opérer en France lorsque cela est impossible chez eux faute de moyens techniques ou financiers. Hébergés par des familles d’accueil bénévoles et opérés dans 9 villes de France (Angers, Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes, Paris, Strasbourg, Toulouse et Tours), plus de 3 000 enfants ont déjà été pris en charge depuis la création de l’association en 1996.

www.mecenat-cardiaque.org – + 33 1 49 24 02 02

Les missions de l’association

Dans le monde, près de 1 enfant sur 100 naît avec une malformation du cœur. D’autres enfants contractent des maladies cardiaques à la suite d’infections. Qu’elles soient d’origine infectieuse ou congénitale, ces maladies sont très invalidantes et souvent mortelles.

La chirurgie cardiaque est bien souvent le seul moyen de sauver les enfants qui en sont atteints. Mais ces opérations font appel à des techniques médicales de pointe, souvent extrêmement coûteuses.

Chaque mois, Mécénat Chirurgie Cardiaque accueille des enfants en France. A cette mission principale s’ajoute la formation des médecins référents dans les pays d’origine et le parrainage scolaire. L’ association reconnue de bienfaisance, assimilée fiscalement à une association reconnue d’utilité publique et organisme d’aide aux personnes en difficulté.

Une collecte 100% au profit des enfants

L’argent versé ne finance pas le projet en lui-même. Celui-ci est auto-financé. La totalité des sommes versées le sont directement à l’association.

Pourquoi avoir choisi Mécénat Chirurgie Cardiaque ?

En 2017, je me suis engagé pour cette association lors de ma participation à l’Ultramarin une épreuve de course à pied de 177 km disputée sur le GR Breton. Renouveler mon engagement en 2018 puis 2019 pour aller plus loin était une évidence. Depuis tout petit, ma liberté c’est de me déplacer par mes propres moyens pour vivre la nature. Cette liberté les enfants comme Harold l’ont perdu dès la naissance. Alors, pour lui, et les autres je vais avancer chaque jour pour qu’ils puissent la retrouver et eux aussi vivre leurs rêves.

Le sentier des douaniers (GR34)

Le défi emprunte le chemin des douaniers, le GR34, dont l’histoire est indissociable de celle de la Bretagne. Celle-ci commence entre 1664 et 1667, bien avant sa création. Jean-Baptiste Colbert, contrôleur général des Finances sous Louis XIV instaure un tarif national aux frontières françaises. Dès lors, une taxe est prélevée sur les marchandises importées afin de restreindre le plus possible l’entrée des produits anglo-hollandais.

En 1789, la Révolution bat son plein. Les Anglais font transiter leurs marchandises par les Îles anglo-normandes avec pour objectif de les écouler sur le continent. A cette période les taxes prélevées sont si élevées que la contrebande se développe.

La création du sentier des douaniers

La maison des douaniers de Meneham (Finistère, Bretagne) © Noa Castro Blanco

Pour la limiter, le sentier des douaniers Breton est créé en 1791. Il est alors divisé en plusieurs penthières dont chacune est surveillée par une brigade de douaniers (les gabelous) et est jalonné par de nombreux corps de garde. Chaque jour, 3 patrouilles parcourent le chemin. En plus des trafics, elles doivent s’assurer que les Bretons ne s’approprient pas et ne pillent pas les épaves échouées sur la côte.

Pour en savoir plus sur l’histoire de la douane Française : https://douane.gouv.fr/articles/a11085-histoire-de-la-douane-francaise

L’abandon du sentier

Au début des années 1900, le sentier des douaniers tombe en désuétude du fait des nouvelles techniques de transports des marchandises. La nature y reprend ses droits durant plusieurs décennies. Ce n’est qu’en 1968, grâce au travail de quelques passionnés, qu’un 1er tronçon du GR34 est tracé près de Lannion.

Le renouveau

Une loi vient, en 1976, les aider à réaliser leur projet. Cette loi découle du vaste programme lancé dans le but d’ouvrir aux piétons un passage qui longe le littoral. Elle stipule que : « Les propriétés privées riveraines du domaine public maritime sont grevées sur une bande de trois mètres de largeur d’une servitude destinée à assurer exclusivement le passage des piétons ».

En 2008, quarante ans après le balisage de la première portion du GR34, le dernier tronçon est achevé dans le Morbihan, près du barrage d’Arzal.

En 2018, le GR34 fêtera donc deux anniversaires : Les 50 ans de sa création et les 10 ans de sa finalisation. Quant à moi, j’espère réaliser le rêve de le voir en entier.

Sources

http://www.bretagne.com/fr/environnement/littoraux/sur_la_piste_du_sentier_des_douaniers

http://rando.tourismebretagne.com/decouvrir/les-itineraires-emblematiques/gr-r-34-le-sentier-des-douaniers

http://www.geo.fr/fonds-d-ecran/inclassable/maison-des-douaniers-de-meneham

Les étapes

Les étapes du défi “La trace des douaniers” – Tour de Bretagne en courant

Pour ce tour de Bretagne, mon parcours empruntera essentiellement le tracé du GR34. Il privilégie le bord de mer à l’arrière pays lorsque cela est possible.

Pour celles et ceux qui souhaitent m’accompagner sur quelques kilomètres, ou plus, c’est évidement possible (et ça sera même un grand plaisir !). Une balise GPS permettra de suivre ma progression en temps réel. Vous pouvez également estimer les heures de passage en considérant une moyenne de 7-8km/h.

Pour plus de détails vous pouvez me contacter ici.

Presse

L’aventure de la trace des douaniers vous intéresse et vous souhaitez en parler ou en reparler ? Pas de soucis ! Téléchargez nos communiqués de presse ci-dessous pour avoir toutes les informations utiles !

Les parutions presse écrite

19/03/2018 : https://www.letelegramme.fr/bretagne/julien-le-rudulier-le-douanier-du-coeur-19-03-2018-11891024.php

20/05/2018 : https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/pordic/sante-julien-le-rudulier-au-fil-du-gr34-20-05-2018-11964502.php

Reportage télé

France 3 Bretagne – 11/05/2018