Le sentier des douaniers (GR34)

Le défi emprunte le chemin des douaniers, le GR34, dont l’histoire est indissociable de celle de la Bretagne. Celle-ci commence entre 1664 et 1667, bien avant sa création. Jean-Baptiste Colbert, contrôleur général des Finances sous Louis XIV instaure un tarif national aux frontières françaises. Dès lors, une taxe est prélevée sur les marchandises importées afin de restreindre le plus possible l’entrée des produits anglo-hollandais.

En 1789, la Révolution bat son plein. Les Anglais font transiter leurs marchandises par les Îles anglo-normandes avec pour objectif de les écouler sur le continent. A cette période les taxes prélevées sont si élevées que la contrebande se développe.

La création du sentier des douaniers

La maison des douaniers de Meneham (Finistère, Bretagne) © Noa Castro Blanco

Pour la limiter, le sentier des douaniers Breton est créé en 1791. Il est alors divisé en plusieurs penthières dont chacune est surveillée par une brigade de douaniers (les gabelous) et est jalonné par de nombreux corps de garde. Chaque jour, 3 patrouilles parcourent le chemin. En plus des trafics, elles doivent s’assurer que les Bretons ne s’approprient pas et ne pillent pas les épaves échouées sur la côte.

Pour en savoir plus sur l’histoire de la douane Française : https://douane.gouv.fr/articles/a11085-histoire-de-la-douane-francaise

L’abandon du sentier

Au début des années 1900, le sentier des douaniers tombe en désuétude du fait des nouvelles techniques de transports des marchandises. La nature y reprend ses droits durant plusieurs décennies. Ce n’est qu’en 1968, grâce au travail de quelques passionnés, qu’un 1er tronçon du GR34 est tracé près de Lannion.

Le renouveau

Une loi vient, en 1976, les aider à réaliser leur projet. Cette loi découle du vaste programme lancé dans le but d’ouvrir aux piétons un passage qui longe le littoral. Elle stipule que : « Les propriétés privées riveraines du domaine public maritime sont grevées sur une bande de trois mètres de largeur d’une servitude destinée à assurer exclusivement le passage des piétons ».

En 2008, quarante ans après le balisage de la première portion du GR34, le dernier tronçon est achevé dans le Morbihan, près du barrage d’Arzal.

En 2018, le GR34 fêtera donc deux anniversaires : Les 50 ans de sa création et les 10 ans de sa finalisation. Quant à moi, j’espère réaliser le rêve de le voir en entier.

Sources

http://www.bretagne.com/fr/environnement/littoraux/sur_la_piste_du_sentier_des_douaniers

http://rando.tourismebretagne.com/decouvrir/les-itineraires-emblematiques/gr-r-34-le-sentier-des-douaniers

http://www.geo.fr/fonds-d-ecran/inclassable/maison-des-douaniers-de-meneham

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.