Mécénat Chirurgie Cardiaque

Je m’engage aux côtés de Mécénat Chirurgie Cardiaque.

Mécénat Chirurgie Cardiaque permet à des enfants atteints de malformations cardiaques et venant de pays défavorisés de se faire opérer en France lorsque cela est impossible chez eux faute de moyens techniques ou financiers. Hébergés par des familles d’accueil bénévoles et opérés dans 9 villes de France (Angers, Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes, Paris, Strasbourg, Toulouse et Tours), plus de 3 000 enfants ont déjà été pris en charge depuis la création de l’association en 1996.

www.mecenat-cardiaque.org – + 33 1 49 24 02 02

Les missions de l’association

Dans le monde, près de 1 enfant sur 100 naît avec une malformation du cœur. D’autres enfants contractent des maladies cardiaques à la suite d’infections. Qu’elles soient d’origine infectieuse ou congénitale, ces maladies sont très invalidantes et souvent mortelles.

La chirurgie cardiaque est bien souvent le seul moyen de sauver les enfants qui en sont atteints. Mais ces opérations font appel à des techniques médicales de pointe, souvent extrêmement coûteuses.

Chaque mois, Mécénat Chirurgie Cardiaque accueille des enfants en France. A cette mission principale s’ajoute la formation des médecins référents dans les pays d’origine et le parrainage scolaire. L’ association reconnue de bienfaisance, assimilée fiscalement à une association reconnue d’utilité publique et organisme d’aide aux personnes en difficulté.

Une collecte 100% au profit des enfants

L’argent versé ne finance pas le projet en lui-même. Celui-ci est auto-financé. La totalité des sommes versées le sont directement à l’association.

Pourquoi avoir choisi Mécénat Chirurgie Cardiaque ?

En 2017, je me suis engagé pour cette association lors de ma participation à l’Ultramarin une épreuve de course à pied de 177 km disputée sur le GR Breton. Renouveler mon engagement en 2018 puis 2019 pour aller plus loin était une évidence. Depuis tout petit, ma liberté c’est de me déplacer par mes propres moyens pour vivre la nature. Cette liberté les enfants comme Harold l’ont perdu dès la naissance. Alors, pour lui, et les autres je vais avancer chaque jour pour qu’ils puissent la retrouver et eux aussi vivre leurs rêves.