#2 Le prologue

J 0|KM 20 – Se lever, mettre un pied devant l’autre,
voici le simple projet des prochains jours. Progresser à pied, c’est dire non à une certaine forme de vitesse,
dire non au quotidien qui nous emporte malgré nous.
Dire oui aux rencontres, aux découvertes, parfois aux silences et accepter une certaine forme de souffrance.
Je progresserai à mon rythme, je courrai quand j’en aurai envie, marcherai le reste du temps. Je profiterai à chaque instant de la liberté qui m’est ainsi offerte. Pour ça, vous et moi n’avons besoin de rien, pas même d’une raison. Juste se lever, faire le premier pas et commencer à rêver.

Une journée de prologue c’est une première étape qui n’en est pas une. Une histoire d’une vingtaine de kilomètres au travers des prés salés que les GPS ne savent pas s’ils doivent positionner sur terre ou en mer…Non je n’ai pas eu l’envie d’aller voir la Normandie, c’est le hasard d’un covoiturage depuis Nantes qui m’a laissé du côté de Pontaubault. J’y ai croisé quelques milliers de moutons (la baie compte 11 000 brebis), des drones que la proximité du mont attire et ma première trottinette électrique sur un GR… »Les temps changent jeune homme, pourquoi s’embêter à marcher? » Et puis en s’approchant du mont, l’allure « brique » des bus diesel sur la passerelle d’accès, la cohue pour trouver une place dans l’une de ces bétaillères n’ayant rien à envier à la ligne 13 parisienne.

Après 18h le mont se vide, on y retrouve le charme de toutes les îles, le calme emporte les lieux au soleil couchant. Je loge dans l’une des résidences des soeurs, je profite du privilège des pèlerins. Elles m’ont attribué la chambre ND du silence. Je ne peux pas m’empêcher d’y voir un signe, pourquoi pas ND de l’espoir, de la paix ou de la miséricorde ? Non ce n’est pas si mal finalement, j’aime bien ça le silence.

Demain, je quitterai le Mont Saint-Michel en direction Saint-Coulomb (entre Cancale et Saint-Malo). Si vous souhaitez me retrouver en chemin il est plus prudent de m’écrire (contact [at] latracedesdouaniers.fr)