#4 De Saint-Coulomb à Saint-Cast

J2|KM157 – Je termine la journée par une balade digestive. J’ai trop mangé je le sais, je le savais avant de commander mon dessert… C’est le plus difficile, alimenter cet ogre auquel il faudra 2 ou 3 jours pour comprendre qu’il va devoir aller chercher l’énergie à fournir pour mes 10 heures d’activité journalière. Sur moi, le meilleur des restaurants, le plus copieux en tout cas. Une réserve de 90 000 kcal une folie ! J’ai atteint le 0 le jour de mon arrivée au cap nord. Je n’étais pas seul, la demi-douzaine de concurrents qui terminait la Nordkapp 4000, une course d’Ultra cyclisme entre Florence et le Cap nord avaient autant faim que moi, le petit déjeuner à volonté de l’hôtel où nous logions en avait fait les frais…après 2 heures à table..nous avions asséché les réserves !

La journée débute par une belle portion entre Saint-Coulomb et Saint-Malo, un superbe chemin et le sable des grandes plages à marée basse. Je traverse l’usine marée motrice de la Rance, le courant y est impressionnant puis la remontée vers Dinard sur un chemin bien aménagé au milieu des pins et surplombant la mer. La traversée de Dinard est agréable, le chemin côtier, au raz de l’eau, est surplombé par de magnifiques villa. Il y a de l’eau partout et en prime quelques explications historiques ! C’est tout bien ! Viennent ensuite Saint-Lunaire, Saint-Briac qui se disputent la prix de l’eau bleu turquoise. Je profite de la marée basse pour passer à Saint-Jacut sans emprunter le chemin du fond de baie. La suite de l’après-midi est superbe, j’essaye la marche nordique sur les grandes plages de la presqu’île, très efficace pour soulager les articulations ! J’adopte ce rythme pour la fin de l’étape vers Saint-Cast.
Demain c’est « relâche », j’irai de Saint-Cast à Erquy. Le troisième jour c’est le plus dur !